Implantologie - Header

Élévation sinusale

Même si les implants dentaires constituent la meilleure option de remplacement, il arrive que la bouche ne soit pas bien disposée pour ce genre d’intervention. Afin de préparer la mâchoire du haut pour la pose d’implants et d’ainsi s’assurer du succès de la chirurgie, les dentistes de Chez Centre dentaire NP pourraient procéder, à cet effet, à une élévation sinusale.

Qu’est-ce que l’élévation sinusale et à quoi sert-elle ?

Les sinus maxillaires, des cavités osseuses contenant des tissus et se trouvant juste au-dessus de la mâchoire supérieure, peuvent parfois interférer avec la pose d’implants dentaires. En effet, lorsque la mâchoire supérieure est édentée, en tout ou en partie, l’os se résorbe peu à peu. Les tissus sinusaux, qui ont plus d’espace, ont alors tendance à prendre de l’expansion. Dans de tels cas, la surface osseuse pourrait être trop mince pour recevoir un implant.

Il est toutefois possible de remédier à la situation en recourant à une élévation sinusale. Cette chirurgie, pratiquée dans nos installations à la fine pointe de la technologie, vise à relever les tissus sinusaux puis à procéder à une greffe osseuse dans le but de redonner une épaisseur et un volume suffisants à l’os de la mâchoire supérieure.

La procédure d’élévation sinusale

L’intervention, pratiquée par notre équipe de professionnels au fait des derniers avancements en chirurgie implantaire, se déroule généralement sous anesthésie locale. Elle a lieu quelques mois avant de procéder à l’implantation afin de laisser le temps au greffon de bien s’intégrer à la mâchoire supérieure.

  • Après avoir procédé à l’anesthésie locale, le dentiste procède à une petite incision à l’endroit où les prémolaires ou les molaires supérieures devraient normalement se trouver.
  • Une ouverture est ensuite faite dans l’os de la mâchoire, de manière à avoir accès aux tissus sinusaux.
  • Le dentiste soulève délicatement ces tissus afin de dégager de l’espace pour la greffe.
  • Le greffon y est ensuite posé. Celui-ci peut provenir du patient lui-même, d’un donneur externe (provenant le plus souvent d’une banque anonyme) ou être composé d’un matériau synthétique.
  • Le dentiste pose une membrane synthétique sur le greffon pour le protéger et pour favoriser sa guérison, avant de refermer le site.